09 72 62 70 68

numéro non surtaxé

L’éclairage pour limiter la propagation des virus dans l’air

Des produits associant l’éclairage avec une solution de décontamination de l’air par UVC sont dorénavant proposés comme solution de combat contre la propagation du Coronavirus. Mais qu’en est-il réellement ? Faute de test type et normatif dans ce domaine, les différents fabricants vont se référer à des tests maisons, des tests de laboratoires ou d’universités ou se référer à des publications scientifiques pour garantir l’efficacité de leurs produits. A défaut de mieux à ce jour, ce sera à chacun de se faire sa propre opinion sur le sérieux de la solution proposée.

En attendant que ce tout nouveau secteur s’organise, il vous faut quelques clefs pour comprendre comment cela marche, et vous forger votre propre opinion sur le sérieux et l’efficacité des produits proposés. L’action de L’UV pour assainir notre environnement n’est pas une nouveauté. Lorsque nos grands mère profitées des journées ensoleillées pour étendre leurs draps dehors, elles profitaient de la première source naturel des UV, celui que produit le soleil.

Ils existent différentes longueur d’onde, et toutes n’auront pas l’efficacité requise pour éradiquer totalement un virus de votre environnement. Il est aussi à noter que la manipulation des UVC exigent d’extrêmes précaution, car une exposition oculaire de quelques secondes à une source UV peut rendre aveugle. Pour être efficace, la longueur d’onde doit-être situé entre 280 et 254nm. Pour détruire un virus ou une bactérie, le temps d’exposition et la distance doit être déterminé pour que le processus de destruction puisse être complet. Par contre, un mauvais dosage, avec un matériel mal calibré peut favoriser l’émergence de variant. Le niveau d’hygrométrie de la pièce va aussi influer sur le processus de décontamination. Pour être efficace, l’UV a besoin d’une hygrométrie minimum.

Le fabriquant R-Care est le seul à avoir développé un éclairage traitant, disposant de sonde qui mesure ces différents paramètres et qui calcule la vitesse de rotation des extracteurs d’air de façon à garantir une élimination optimale des virus et bactéries qui seront exposé aux UV lors de leur passage dans le tunnel de décontamination. Un capteur de CO2 optionnel permet également d’adapter les flux d’air, en fonction de la concentration de personne dans une pièce. Détecter c’est bien, traiter et sécuriser, c’est mieux. C’est ce que propose R-Care.

Malheureusement, il y a un effet négatif à la mise en place de ce type de solution. Effectivement, le traitement UVC pour être efficace, va avoir besoin d’énergie, et dans le cas de R-Care, cela va peser en moyenne pour 50% de la consommation de l’éclairage. Comme la pandémie du Coronavirus est saisonnier, une option de désactivation sera proposé pour permettre de l’activé en période de pointe du virus et de le désactivé, lorsque la période semblera sécurisé. Préserver notre santé est nécessaire, mais nous ne devons pas oublier l’enjeu de la préservation également de notre planète.

À LIRE ÉGALEMENT SUR LE BLOG

UN PRODUIT
SUR LE SITE

0